Station Santé

Relation de couple et ménopause

La ménopause est une épreuve en soit pour le couple.  Les relations de couple et la ménopause ne font pas bon ménage en général étant donné qu’il y a des douzaines de symptômes de la ménopause qui peuvent contribuer au stress des relations et éventuellement au divorce.

Une étude publiée en 2016 en a surpris plus d’un en suggérant que plus de 60% des divorces pendant les années de ménopause sont initiés par la femme. Selon les experts, la principale raison du divorce est le manque de communication.

Par expérience personnelle, je crois que les problèmes de couple avant la ménopause s’ajoutent aux problèmes de gestion des symptômes de ménopause.  Cette situation devient souvent complètement hors de contrôle, et la seule issue est le divorce:  pour avoir la paix!

La relation de couple est la seule entreprise qui demande autant d’investissement d’une année à l’autre, pour une réussite assurée.

Pour la part des femmes on pourrait dire que dans le context où tout ce qu’elle savaient être normal est supprimé par les changements d’hormones et que l’aide professionnelle pour les assister dans cette nouvelle phase est plutôt restreinte, pour ne pas dire inexistante.

Compte tenu de ce context on pourrait dire que la communication est peut-être la dernière sur la liste et que naviguer en territoire inconnu peut mettre à l’épreuve toute relation.

La Ménopause, la transition de vie

La ménopause est une transition de vie qui peut vous affecter physiquement et émotionnellement.

  • Soixante-dix pourcent (70%) d’entre elles subiront des symptômes de ménopause normaux, plus ou moins prononcés,  quelques bouffées de chaleur la nuit, un peu d’irritabilité, des troubles du sommeil plus ou moins sévères, une humeur dépressive,  épuisement physique et émotionnel, douleurs articulaires et musculaires, symptômes des voies urinaires et sécheresse vaginale, et encore plus.
  • Vingt pourcent (20%) d’entre elles auront une « ménopause cadeau » asymptomatique ; symptômes très peu perceptibles.
  • Dix pourcent (10%) d’entre elles auront, tout au contraire, plusieurs années où leur qualité de vie sera presque inexistante.

Va sans dire que beaucoup de femmes se sentent peu attirantes en passant par tant de changements non sollicités et leur estime de sois en prend tout un coup!

Pendant la ménopause, le cerveau d’une femme subit également des changements. Le Dr Louann Brizendine (auteur de The Female Brain) dit :  » Le cerveau de la maman se débranche. La ménopause signifie la fin des hormones qui ont stimulé les circuits de communication, les circuits des émotions, la volonté de s’occuper et de soigner, et le besoin d’éviter les conflits à tout prix ».

Lorsque la femme n’est pas en mesure de prendre soin d’elle, comment pourra-t-elle prendre soins des autres.

La Vie Commune

Au départ, les relations de couple sont compliquées.  Mars VS Venus; la différence des points de vues et priorités et ainsi de suite.

Je vois l’engagement de deux individus, l’un envers l’autre, comme un partenariat.

Je crois que dans ce partenariat on doit trouver un minimum d’intérêts communs tel que certains loisirs, hobby, projets futurs.  Si au départ vous et votre partenaire n’êtes en aucun cas d’accord sur quoi que de soit… pourquoi s’entêter à faire vie commune.

On défini simplement le partenariat comme suit: une association active de différents intervenants qui, tout en maintenant leur autonomie, acceptent de mettre en commun leurs efforts en vue de réaliser un objectif commun relié à un problème ou à un besoin clairement identifié dans lequel, en vertu de leur mission respective, ils ont un intérêt, une responsabilité, une motivation, voire une obligation1.

Si vous adhérez à cette définition, alors quel est votre objectif commun;  vieillir ensemble dans l’harmonie et l’amour.  N’est-ce pas le but ultime de tous les couples.

Comment votre couple passera à travers la ménopause

Les membres de votre partenariat i.e. vous et votre conjoint, devront mettre tous les efforts possible pour passer à travers cette étape.

En général, les femmes souhaitent avoir de la compréhension, du soutient et de la sympathie de la part de notre partenaire dans un moment de détresse, la ménopause n’y fait pas exception.

L’éducation du conjoint

Comprendre le processus, les étapes, les symptômes, et plus de la ménopause fera en sorte que votre conjoint sera en mesure de vous soutenir. Il serait triste de penser que vous pouvez simplement ignorer cette situation, comme si elle allait disparaître tout simplement.

Si vous étiez atteinte d’un cancer… est-ce que vous et votre partenaire ne voudriez pas tout connaître de cette situation et ainsi mettre en place les meilleurs solutions pour la continuité de votre vie commune en harmonie.

Louise Therrien ND

L’intimité À deux

Est-ce que la ménopause annonce la fin de l’activité sexuelle dans votre couple.  Aucunement!  Il existe des solutions.

Beaucoup d’hommes blâment le manque de sexe comme la raison principale du divorce dans la quarantaine. Mais est-ce le cas ? L’AARP (American Association of Retired Persons) a interrogé 1 682 adultes de 45 ans et plus sur l’importance du sexe. Les deux tiers des hommes (66 %) et environ la moitié des femmes (48 %) ont convenu qu’une vie sexuelle satisfaisante était importante pour leur qualité de vie. Cela ne représente qu’une différence de 18 pour cent. Alors, est-ce le manque de sexe ou une rupture de la communication qui chasse les femmes ?

La Dre Wendy Klein, coauteure de The Menopause Makeover et grande spécialiste de la ménopause, nous dit:  » Si une femme prend des médicaments, comme des antidépresseurs, des stabilisateurs de l’humeur, des contraceptifs, des antihistaminiques, des sédatifs, des antihypertenseurs et/ou des médicaments pour la tension artérielle, cela peut aussi diminuer le désir sexuel « .

Le stress de la quarantaine provoqué par un changement de carrière, la perte d’un être cher, le syndrome du nid vide ou le fait de s’occuper de parents âgés peuvent contribuer à une baisse de la libido.

Une sexualité épanouie peut se poursuivre bien au-delà de l’âge de la ménopause. « La vie affective et sexuelle, en général, et à la cinquantaine en particulier, est autant l’affaire de l’esprit que celle du corps », explique le Dr Alain Tamborini, dans son ouvrage 800 questions au gynécologue.

Il est évident qu’une sexualité terne et répétitive ne risque pas de s’améliorer avec les années. A l’inverse quand les rapports amoureux ont été une source de satisfaction et d’épanouissement, ils pourront encore s’enrichir avec le temps.

Entretenez votre libido à tous les âges

Même s’il y a une bonne entente au sein du couple, certains troubles peuvent toutefois devenir des obstacles. Le plus important et le plus fréquent est la sécheresse vaginale. Après la ménopause, les sécrétions d’œstrogènes au niveau ovarien se tarissent, le vagin perd sa souplesse et devient sec. Les rapports peuvent être douloureux. L’usage de lubrifiants ou d’œstrogènes locaux constitue une aide efficace. Certains traitements permettent également de combattre la fatigue et autres bouffées de chaleur. Parlez-en à votre médecin.

Au-delà des troubles physiologiques liés à cette période de la vie, quel que soit l’âge, la monotonie, l’ennui, la médiocrité tuent l’amour et le désir. L’originalité, l’imagination, la fantaisie permettent de sublimer la sexualité. Sans oublier que le départ des enfants ou l’arrivée de la retraite signifient aussi plus de temps et moins de contraintes ou de stress… Alors, pourquoi ne pas en profiter ?  Pour l’article entier ICI

En conclusion, je crois que du moment où on endosse le fait que dans une relation rien n’est acquis et qu’on tient à cette relation, on fera les bons choix. L’éducation des parties impliquées dans ce processus de changement est primordiale pour la survie du couple.

La relation de votre couple vaut la peine d’investir un peu de temps et de patience.

Louise Therrien ND

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :