Station Santé

Sommeil et Ménopause

Quel est la relation entre le manque de sommeil et les symptomes désagréables de la ménopause

A quand remonte votre dernière bonne nuit de sommeil, depuis que vous avez entamé votre changement hormonal ?

CDC a étudié la durée et la qualité du sommeil d’un échantillon représentatif au niveau national de femmes âgées de 40 à 59 ans et les a catégorisées par phase du cycle menstruel / phase ménopausique.

Les données sur le sommeil pendant la phase de pré ménopause ont révélé, entre autres, que

  • Quarante-neuf pourcent (49,9%) des femmes en pré ménopause se réveillent le matin fatiguées ≥ 4 jours par semaine.
  • Cinquante-six pourcent (56%) des femmes en pré ménopause dorment <7 heures / nuit en moyenne.
  • Une prévalence plus faible de femmes ménopausées et pré ménopausées a déclaré dormir moins de 7 heures / nuit (40,5% et 32,5%, respectivement).
  • Vingt-quatre pourcent (24,8%) des femmes en pré ménopause déclarent avoir des difficultés à s’endormir ≥ 4 fois par semaine.
  • Trente point huit pourcent (30,8%) des femmes en pré ménopause ont des difficultés à s’endormir au moins 4 nuits par semaine.

Votre manque de sommeil réparateur a-t-il un impact sur votre productivité quotidienne au travail ?

Croyez-vous que votre manque de sommeil puisse aussi être associé à votre manque de concentration et ainsi à des oublis fréquents qui se traduisent par une perte de productivité?

Des études ont déjà montré que dormir trop peu peut entraîner une diminution de la concentration et de la vigilance. Un manque de sommeil peut également favoriser un état dépressif, un surpoids, un affaiblissement du système immunitaire ainsi que du diabète, une hypertension et certains cancers.

Est-il normal d’avoir une privation de sommeil pendant les phases de la ménopause ?

La sécrétion de mélatonine par la glande pinéale diminue lorsque les individus atteignent l’âge de la moitié de leur vie, ce qui coïncide avec la phase de pré ménopause chez les femmes.

Quel est le lien entre la privation de sommeil et les phases de la ménopause ?

Tel que mentionné précédemment, la diminution de la sécrétion de mélatonine combinée à d’autres symptômes fréquent chez la femme, soit les bouffées de chaleur nocturnes, augmentent le manque de sommeil réparateur chez la femme.

Comment retrouver un sommeil réparateur pendant les phases de la ménopause ?

Par expérience, je peux vous confirmer qu’en appliquant ces simples conseils vous allez améliorer votre qualité de sommeil et plusieurs autres symptômes désagréables de votre ménopause qui découlent de votre manque de repos.

Réduire votre niveau de stress avant d’aller vous coucher :

Prendre quelques minutes pour méditer, relaxer ou simplement faire de la respiration consciente. Ici il ne s’agit pas d’être une experte en méditation, le but est simplement de décrocher des soucis quotidiens qui occupent votre pensée.

Réduire votre consommation de stimulants pendant la journée.

Le sucre (incluant aussi l’alcool), la caféine ou tout autres stimulants ont un impact direct sur votre capacité à décrocher au moment de vous endormir.

Prendre des suppléments de mélatonine.

Il important de combler le manque de mélatonine par des suppléments de bonne qualité.  Vous trouverez ici plus d’information sur le choix des suppléments alimentaires.

En complément à cette information, je vous invite à lire un autre article que j’ai écrit sur le sujet Sommeil, vieillissement et ménopause.

Si vous expérimentez les symptômes mentionnés plus haut, et que vous souhaitez rééquilibrer vos hormones pour retrouver votre qualité de vie, je vous invite à communiquer avec moi.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :